Skip to content
Positionnement pour le tourisme francophone suite à la crise de la COVID-19
13 mai, 2020

Un positionnement ambitieux pour le tourisme francophone canadien !

L’industrie touristique est probablement la plus touchée par la crise de la covid-19 et la reprise va s’avérer bien plus longue et fastidieuse que dans d’autres secteurs. Le RDÉE Canada et ses membres ont identifié les secteurs d’intervention prioritaires dans l’élaboration d’un futur plan de relance national, en particulier pour appuyer les opérateurs touristiques francophones et acadiens.

Le tourisme francophone au Canada représente une valeur ajoutée non négligeable pour l’industrie touristique canadienne. Une étude effectuée en 2017 pour le RDÉE Canada par Étude Économique Conseil (EEC) évalue à 7,8 milliards de dollars la contribution directe du tourisme francophone hors du Québec au PIB du Canada en 2016 et estime à 123 230 le nombre d’emplois directement reliés à ce secteur (selon des estimés conservateurs). De plus, le Canada compte 10 millions de personnes qui parlent le français et qui contribuent au tourisme dans les communautés francophones et acadiennes (7,6 millions au Québec et 2,7 millions qui habitent ailleurs).

Grâce à leur rôle de catalyseur du tourisme francophone au Canada, RDÉE Canada et ses membres sont des acteurs privilégiés du soutien de la reprise du tourisme dans les communautés francophones et acadienne.

A l’issue de la crise de la COVID-19, le visage du tourisme va être limité et modifié et il faudra le repenser. L’industrie touristique est dépendante de la mobilité, nationale et internationale. Pendant une période encore inconnue, il va falloir miser sur le tourisme local et les déplacements domestiques.

Le RDÉE Canada et ses membres ont identifié trois secteurs d’intervention prioritaires pour appuyer l’industrie touristique dans les communautés francophones et acadienne :

  • Le soutien aux entreprises touristiques dans les communautés francophones et acadienne
  • Le renforcement du pouvoir d’achat des visiteurs potentiels
  • Le marketing et la communication.
Les détails de ces points d’intervention ont été repris dans un positionnement ambitieux qui appuierait la relance du tourisme francophone d’un océan à l’autre et pourrait servir de modèle pour le plan de relance du tourisme canadien en général.
Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin