IMPACT

This page is only available in french

Vers une économie responsable et durable en Atlantique

IMPACT, vers une économie responsable et durable en Atlantique, s’adresse aux petites et moyennes entreprises francophones basées dans une des quatre provinces de l’Atlantique (Nouveau-Brunswick, Île-du-Prince-Édouard, Terre-Neuve-et-Labrador et Nouvelle-Écosse) qui cherchent à accroître leur performance et compétitivité et à mieux se positionner face aux nouvelles attentes du marché et de la société en matière de durabilité. 

Concrètement, le projet IMPACT permet d’apporter un appui aux organismes et aux entreprises francophones dans leur stratégie et leur plan d’action de développement durable. L’offre de service inclut des actions de sensibilisation, des sessions de formation, ou encore un accompagnement personnalisé.

L’objectif derrière ce projet est d’accélérer la transition vers une économie responsable et durable en Atlantique, en stimulant l’adoption de pratiques de développement durable dans les organisations.

Actualités

L’ACTIVATEUR :  UNE APPLICATION QUI REMPLIT SES PROMESSES

L’outil d’accompagnement de DD en entreprise

Il y a un peu plus d’un an, le Centre québécois de développement durable (CQDD) lançait une application permettant aux gestionnaires d’entreprises de se doter d’une stratégie pour positionner leur organisation sur la question du développement durable (DD) et là où ils désirent l’amener dans l’avenir.  

Cette application, c’est l’Activateur.  « Notre intention première en créant l’Activateur, nous explique Nicolas Gagnon, c’était de simplifier la vie des gestionnaires pour l’identification d’actions concrètes à mettre en œuvre pour qu’ils améliorent leur entreprise en matière de développement durable. L’outil a évolué et est devenu un outil de planification, de suivi, et même de communication de leurs pratiques d’affaires écoresponsables ».   

MERCI LA MIE, un modèle de boulangerie artisanale et écoresponsable

Il y a près de 5 ans, quand Vicky Potvin et ses six complices ont créé la boulangerie Merci la Mie, ils ne se sont posés que 2 questions : bio ou pas bio, coop ou pas coop? Aux deux questions, et après moult réflexions, tout le monde a répondu oui. C’est ainsi qu’est née, en pleine pandémie, la boulangerie artisanale la plus originale de la région. Originale, dans le sens de distincte.

On y fait du pain et des viennoiseries de qualité bien sûr, mais on fait plus que cela. Merci la mie est une coopérative de solidarité. Elle est gérée et administrée par les membres travailleurs et producteurs qui partagent tous les mêmes valeurs, à savoir, tout mettre en œuvre pour respecter la santé humaine et celle des écosystèmes, d’en faire un véritable modèle d’affaires écoresponsables. Ainsi, toutes les actions de l’entreprise collective, du choix des farines jusqu’aux contacts avec les clients en passant par les méthodes de production, le transport et l’emballage, absolument tout est décidé en tenant compte de la santé humaine et de celle des écosystèmes. Un pari de taille!

CHLOROPHYLLE : DES VÊTEMENTS ET DES VALEURS EN ACCORD AVEC LE TEMPS QU’IL FAIT

Son logo est reconnaissable entre tous. Un lever de soleil sur un horizon vert, vert Chlorophylle. C’est en 1980 qu’est née cette entreprise de vêtements de plein air. À l’origine de cette marque, deux passionnés d’aventures et de grands espaces, Gilles Couët et Laval Tremblay qui se sont associés à Pierre Beaudoin pour créer une des plus belles entreprises de la région Saguenay–Lac-Saint-Jean qui, aujourd’hui, fait notre fierté à tous.

Chlorophylle vient de se doter d’une politique ainsi qu’un d’un plan d’action de développement durable (DD) élaborés avec le support d’experts du Centre québécois en développement durable (CQDD). La démarche est sérieuse, inspirante et parfaitement inscrite dans l’air du temps. Elle vaut la peine qu’on s’y attarde et pour cela, nous nous sommes entretenus avec madame Katie Bouchard, directrice de production.

KWE COCKTAILS : DES SAVEURS BORÉALES PRODUITES DANS LE PLUS GRAND RESPECT DE LA FORÊT  

La plupart des Canadiens associent spontanément les pêches à l’éco zone maritime de l’Atlantique (Terre-Neuve et Labrador, la Nouvelle-Écosse, l’Île-du-Prince-Édouard, le Nouveau-Brunswick et la Gaspésie, au Québec).  Avec raison, mais les forêts mixtes constituent également un réservoir important de ressources naturelles et pas seulement pour le bois.  Les PFNL (produits forestiers non ligneux) sont également de précieuses matières premières et que l’on peut cueillir de façon écoresponsable.  On pense spontanément aux bleuets sauvages aux champignons, mais la très grande variété des plantes forestières peut également être à l’origine de la création de PME.  

C’est ce que s’est dit Jessica Côté, la fondatrice de KWE Cocktails d’Alma au Québec, qui a fait de la forêt boréale sa partenaire de choix pour l’entreprise qu’elle voulait créer.  Son histoire est des plus inspirantes.  

DÉLICES DU LAC-SAINT-JEAN : L’ART DE FAIRE PLUS EN DÉVELOPPEMENT DURABLE

Le Canada est le plus important producteur et exportateur de bleuets sauvages au monde. La presque totalité de cette manne bleue est récoltée dans trois provinces, le Québec, le Nouveau-Brunswick et la Nouvelle-Écosse. Cela dit, encore aujourd’hui, une très grande proportion de cette production s’en va à l’exportation. Plus de 90% nous disent les chiffres officiels.

Mais il se trouve, au Lac-Saint-Jean, au Québec, une jeune productrice, Émilie Gaudreault, qui a décidé de se lancer dans la transformation de ce fruit, d’en faire beaucoup et de le faire bien. Son histoire est des plus inspirantes.

Crédit photo : Charles Olivier B

Box 1873, le seul garage écoresponsable certifié platine !

On peut facilement imaginer les quantités impressionnantes de déchets que génèrent les quelque 8 000 ateliers de mécanique de la province, nos garages d’entretien et de réparation de véhicules. La liste est longue : des produits chimiques, des huiles usées, des eaux souillées, des pièces de métal, de verre et de plastique, des contenants de toutes sortes, des ampoules, des piles, des batteries, même des tissus. Et pourtant, tout cela est récupérable. Certains garagistes le font et le font très bien. Il existe même une certification pour ceux qui adoptent des pratiques écoresponsables, la Clé verte. Cette certification a été mise en place par Nature-Action Québec il y a maintenant 15 ans, mais c’est encore peu connu.

Crédit photo : Guy Bouchard du journal Informe Affaires

Quelles sont les attentes en développement durable pour le financement des entreprises ?

Le cas de la Banque de développement du Canada (BDC)

 

WEBINAIRE

24 janvier 2024, 11 h 30 à 12 h 15

Inscription et connexion

 

SUJETS ABORDÉS

Tendances en financement durable – L’importance et le poids des critères ESG dans l’octroi de financement aux entreprises – Les différentes modalités financières existantes en développement durable – Les ressources d’accompagnement en développement durable pour les entreprises et les organisations.

 

INTERVENANTS

Pierre-Olivier Brodeur, Directeur développement durable à la Banque de développement du Canada (BDC)

Nicolas Gagnon, Directeur général du Centre québécois de développement durable (CQDD)

Jonathan Duffaud, Coordonnateur RDÉE Atlantique en développement durable

 

Une conférence de presse annonçant le lancement du projet IMPACT, vers une économie responsable et durable en Atlantique, est prévue le vendredi 28 avril 2023 à Dieppe au Nouveau-Brunswick à 10 h 30 (heure de l’Atlantique) ou 9 h 30 (heure de l’Est)

Une allocution sera prononcée par l’honorable Ginette Petitpas-Taylor, ministre des Langues officielles et ministre responsable de l’Agence de promotion économique du Canada atlantique.

Visionner l’événement en direct

Membres

Les quatre organismes des provinces de l’Atlantique sont porteurs du projet, soit le RDÉE Nouveau-Brunswick, le RDÉE Île-du-Prince-Édouard, Horizon Terre-Neuve-et-Labrador et le Conseil de développement économique de la Nouvelle-Écosse.

Partenaires et bailleur de fonds

Le RDÉE Canada s’est associé au Centre québécois de développement durable pour son expertise en accompagnement des entreprises et organisations dans l’intégration des principes de développement durable.

Le projet IMPACT existe grâce au financement du Secrétariat du Québec aux relations canadiennes et de l’Agence de promotion économique du Canada Atlantique.