Ottawa, le 6 décembre 2019.   Parce que la francophonie, c’est aussi l’économie… Faire progresser le Canada, c’est composer avec les communautés francophones en situation minoritaire !

Le Réseau de développement économique et d’employabilité (RDÉE Canada) salue la formation d’un nouveau gouvernement et souhaite œuvrer de concert au développement d’une économie forte.

Le RDÉE Canada ainsi que les 12 membres, provinces et territoires, qui constituent son Réseau ont prêté une grande attention au discours du Trône prononcé le 5 décembre dernier. Certes, des thèmes importants, qui rejoignent les enjeux du RDÉE Canada, ont été abordés et feront partie des priorités du gouvernement tels que la question des changements climatiques, le renforcement de la classe moyenne.

Néanmoins, il n’a nullement été fait mention de la francophonie ni de la modernisation de la Loi sur les langues officielles, enjeu qui avait pourtant fait l’unanimité de tous les partis lors de la campagne électorale.
En cette période de rédaction des lettres de mandat, le RDÉE Canada souhaite donc rappeler aux nouveaux ministres toute l’importance et la valeur ajoutée des communautés francophones à travers le pays.

M. Jean-Guy Bigeau, président-directeur général du RDÉE Canada, a souligné la nécessité de cette charte : « Chaque province et territoire, hors Québec, comporte une communauté francophone qui fait vibrer l’économie, au niveau local mais également au niveau national. Nous nous targuons d’œuvrer pour la défense des intérêts communs. Les membres de notre Réseau offrent depuis plus de vingt ans, à travers tout le pays, des services aux communautés. »

« Cette 50ème année d’anniversaire de la Loi sur les Langues Officielles marque un tournant pour nos communautés et pour la pérennité du français, nous devons envisager la modernisation de la Loi sous un volet économique. » ajoute Jean-Guy Bigeau, son propos étant étayé par de nombreuses études.*

Le RDÉE Canada a émis une charte comportant 5 engagements forts, représentatifs de ses enjeux mobilisateurs et qui ont tous la francophonie en point commun transversal.

 

 

 

 

Jean-Guy Bigeau termine : « Nous espérons que les ministres récemment élus auront une lecture attentive de cette charte et incorporeront ces enjeux, liés à l’économie et à la francophonie canadienne, dans leurs nouvelles lettres de mandat. »

 

* Etudes sur les avantages économiques du bilinguisme :
Etude d’impact socio-économique 2018
Livre blanc du RDÉE Canada
Plan canadien de développement économique pour les CLOSM
Plan national en petite enfance
Le tourisme francophone

 

À propos du RDÉE Canada
 Le Réseau de développement économique et d’employabilité (RDÉE Canada) œuvre depuis plus de 20 ans pour favoriser le développement économique des communautés francophones et acadienne en appuyant les actions collectives de ses membres et en assurant un leadership national basé sur la collaboration et les partenariats.

 

Contact:
Françoise Verschaeve
Gestionnaire des communications et marketing
RDÉE Canada
Tél. : 613-244-7308, 201
Cell. : 613-809-0770
Courriel : communication@rdee.ca