SUMMERSIDE – le 5 mars 2016 – Des producteurs de bleuets, un traiteur qui gère un club de repas et une presseuse de disques en vinyle se feront la grande bataille pour gagner 10 000 $ et divers autres prix le 18 mars prochain lors de la finale du Concours des dragons 2017.

Au cours de la soirée du championnat, au Centre Belle-Alliance à Summerside à 17 h, le public aura l’occasion d’entendre, dans un style similaire à celui vu à la télévision dans les séries « Dragons’ Den » et « Dans l’œil du dragon », les présentations de Jérémie Arsenault de Simple Feast Catering, Sylvain et Madison Gagné de Bleuets Gagné et Ghislaine Cormier de Kaneshii Vinyl Press. Ces trois compétiteurs, tous de Charlottetown, s’affronteront devant un jury d’envergure nationale.

Le samedi 4 mars, un jury provincial d’entrepreneurs d’expérience (Patrick Villeneuve, Jeannette Arsenault et Mike Bradley) a entendu les présentations des cinq concurrents qui restaient dans le concours. Ils ont été bien impressionnés par ce qu’ils ont entendu et ont trouvé que les présentations étaient davantage solides comparativement à celles de l’an dernier, particulièrement au niveau financier. En utilisant un système de pointage préétablit, ils ont cependant pu sélectionner les trois projets qui étaient les plus forts et qui avaient le plus de potentiel de réussite.

Le concours, une initiative de RDÉE Île-du-Prince-Édouard, offrira une variété de prix d’appui au gagnant, en plus de l’investissement de 10 000 $ dans son projet : une consultation sur le mise en ligne ou l’amélioration d’un site web, une adhésion d’un an à deux chambres de commerce, des cours collégiaux en affaires et un bon d’achat de 200 $ à une librairie universitaire.

Les commanditaires de l’organisation et des prix du concours sont : RDÉE Î.-P.-É., l’Agence de promotion économique du Canada atlantique, Innovation Î.-P.-É., les Caisses populaires de l’Î.-P.-É., The Co-operators, The Cassidy Group, HMS Office Supplies, LP Electronics, PEI Agents Realty, les Francofolies de Charlottetown, Mermaid Marine Products, la Chambre de commerce du Grand Charlottetown, la Chambre de commerce acadienne et francophone de l’Î.-P.-É., le Collège de l’Île et l’Université de l’Î.-P.-É.

Voici un bref aperçu des projets anticipés par les trois finalistes :

JÉRÉMIE ARSENAULT – Après avoir travaillé plusieurs années dans l’industrie de la restauration et dans l’organisation d’évènements, Jérémie Arsenault (qui est diplômé en affaires) a décidé de réaliser son rêve : de fonder son propre restaurant et boulangerie. Mais il voulait y ajouter un cachet spécial – un service de traiteur et club de repas santé pour satisfaire aux besoins des gens occupés qui n’ont pas nécessairement le temps de se préparer des repas de qualité. Simple Feast Catering, à Charlottetown, bénéficie des services du magnifique chef à sceau rouge, Brian Stanton, qui a étudié à l’Institut culinaire du Canada. Il fut sous chef au Big Orange Lunchbox et ensuite chef de partie au Lucy Maud Dining Room à Charlottetown et membre de l’équipe des banquets. Il a aussi travaillé dans le domaine en Alberta avant de revenir à l’Île pour travailler chez Simple Feast. Utilisant principalement des produits de base locaux, l’entreprise peut fournir des repas pour toutes sortes de rassemblements corporatifs, communautaires ou familiaux. Son club de repas offre un délicieux menu, avec service de livraison. L’entreprise cherche à acheter de nouveaux équipements, à se promouvoir davantage et à améliorer son flux de trésorerie.

JÉRÉMIE ARSENAULT – Après avoir travaillé plusieurs années dans l’industrie de la restauration et dans l’organisation d’évènements, Jérémie Arsenault (qui est diplômé en affaires) a décidé de réaliser son rêve : de fonder son propre restaurant et boulangerie. Mais il voulait y ajouter un cachet spécial – un service de traiteur et club de repas santé pour satisfaire aux besoins des gens occupés qui n’ont pas nécessairement le temps de se préparer des repas de qualité. Simple Feast Catering, à Charlottetown, bénéficie des services du magnifique chef à sceau rouge, Brian Stanton, qui a étudié à l’Institut culinaire du Canada. Il fut sous chef au Big Orange Lunchbox et ensuite chef de partie au Lucy Maud Dining Room à Charlottetown et membre de l’équipe des banquets. Il a aussi travaillé dans le domaine en Alberta avant de revenir à l’Île pour travailler chez Simple Feast. Utilisant principalement des produits de base locaux, l’entreprise peut fournir des repas pour toutes sortes de rassemblements corporatifs, communautaires ou familiaux. Son club de repas offre un délicieux menu, avec service de livraison. L’entreprise cherche à acheter de nouveaux équipements, à se promouvoir davantage et à améliorer son flux de trésorerie.

 

SYLVAIN ET MADISON GAGNÉ – Producteur de bleuets sauvages de l’Île depuis 2000, Bleuets Gagné cherche à augmenter sa production et à élargir considérablement son marché. Puis pour ainsi faire, il veut surtout établir et maintenir de très hauts standards de qualité pour la cueillette, l’empaquetage et la livraison de son produit. L’automne dernier, Sylvain Gagné a participé à une mission de vente à Montréal. Il devait rencontrer sept acheteurs potentiels, mais les trois premiers ont offert d’acheter sa production entière. Il se prépare donc à s’installer pour livrer sa marchandise pour le marché frais aux épiceries montréalaises l’été prochain. Le produit est extrêmement populaire pour ses propriétés anti-oxydantes; entre autres, les bleuets sont réputés d’aider à combattre les maladies cardiaques, le cancer, le diabète et l'Alzheimer. Mais ces petits fruits sont extrêmement fragiles. La grande priorité de l’entreprise sera donc d’embaucher une personne pour s’occuper du contrôle de la qualité à toutes les étapes; c’est Madison qui entreprendra ce rôle car elle a un œil méticuleux. Détenant une quarantaine d’années d’expérience dans la cueillette de bleuets, M. Gagné a produit 60 000 livres de bleuets l’été dernier; il continue d’agrandir sa production par environ 10-15 pour cent par année.

SYLVAIN ET MADISON GAGNÉ – Producteur de bleuets sauvages de l’Île depuis 2000, Bleuets Gagné cherche à augmenter sa production et à élargir considérablement son marché. Puis pour ainsi faire, il veut surtout établir et maintenir de très hauts standards de qualité pour la cueillette, l’empaquetage et la livraison de son produit. L’automne dernier, Sylvain Gagné a participé à une mission de vente à Montréal. Il devait rencontrer sept acheteurs potentiels, mais les trois premiers ont offert d’acheter sa production entière. Il se prépare donc à s’installer pour livrer sa marchandise pour le marché frais aux épiceries montréalaises l’été prochain. Le produit est extrêmement populaire pour ses propriétés anti-oxydantes; entre autres, les bleuets sont réputés d’aider à combattre les maladies cardiaques, le cancer, le diabète et l’Alzheimer. Mais ces petits fruits sont extrêmement fragiles. La grande priorité de l’entreprise sera donc d’embaucher une personne pour s’occuper du contrôle de la qualité à toutes les étapes; c’est Madison qui entreprendra ce rôle car elle a un œil méticuleux. Détenant une quarantaine d’années d’expérience dans la cueillette de bleuets, M. Gagné a produit 60 000 livres de bleuets l’été dernier; il continue d’agrandir sa production par environ 10-15 pour cent par année.

 

GHISLAINE CORMIER – Kaneshii Vinyl Press (KVP) fabrique des disques en vinyle de haute qualité et offre tous les services rattachés pour fournir aux clients un produit final complet, incluant étiquettes, emballage et code de téléchargement. Le plein service offert par KVP comprend quatre étapes : la fabrication du disque maître, le pressage de disque en vinyle, l’emballage et l’assemblage. KVP est l’une de deux entreprises de pressage au Canada et la seule à l’est de Toronto. Elle offre ses services dans les deux langues officielles du pays, qui avantage l’entreprise dans des marchés comme ceux du Québec, de l’Acadie et du Canada français. L’entreprise collabore avec Viral Technologies, une entreprise canadienne qui a développé une nouvelle technologie pour la fabrication de disque en vinyle qui réduit drastiquement le temps de production, les délais quant à la maintenance de la machinerie ainsi que les coûts de production. Les disques en vinyle représentent un marché en pleine croissance. L’entreprise cherche à mettre en œuvre ses plans de marketing et promotion, acheter des équipements visant l’efficacité de la production, participer à des formations avancées et mieux outiller ses bureaux.

GHISLAINE CORMIER – Kaneshii Vinyl Press (KVP) fabrique des disques en vinyle de haute qualité et offre tous les services rattachés pour fournir aux clients un produit final complet, incluant étiquettes, emballage et code de téléchargement. Le plein service offert par KVP comprend quatre étapes : la fabrication du disque maître, le pressage de disque en vinyle, l’emballage et l’assemblage. KVP est l’une de deux entreprises de pressage au Canada et la seule à l’est de Toronto. Elle offre ses services dans les deux langues officielles du pays, qui avantage l’entreprise dans des marchés comme ceux du Québec, de l’Acadie et du Canada français. L’entreprise collabore avec Viral Technologies, une entreprise canadienne qui a développé une nouvelle technologie pour la fabrication de disque en vinyle qui réduit drastiquement le temps de production, les délais quant à la maintenance de la machinerie ainsi que les coûts de production. Les disques en vinyle représentent un marché en pleine croissance. L’entreprise cherche à mettre en œuvre ses plans de marketing et promotion, acheter des équipements visant l’efficacité de la production, participer à des formations avancées et mieux outiller ses bureaux.

-30-

Pour de plus amples renseignements :
Nicole Allain
Coordonnatrice
Concours des dragons
(902) 370-7333, poste 401
dragons@rdeeipe.org