Calgary (AB), le 19 janvier 2016 – Depuis plus d’un an, le Comité infrastructure de la francophonie de Calgary et des environs se penchent sur la question d’une infrastructure commune. Le tout a commencé par des discussions menées par l’Association canadienne-française de l’Alberta – Régionale de Calgary (ACFA Calgary) pour évaluer les besoins des organismes à but non lucratif francophones en termes d’espace de bureau et de services partagés.

Dans le cadre de cette enquête, le Conseil de développement économique de l’Alberta (CDÉA) a élaboré un questionnaire qui a été envoyé aux organismes pour collecter des informations concernant, entre autres, l’utilisation de leur espace de bureau, le type de bureaux à leur disposition, le montant du loyer ainsi que les besoins estimés pour les 5 à 10 prochaines années. Ces données ont permis de faire état de la situation et de préparer des propositions de financement qui ont été présentées à quelques bailleurs de fonds.

Le CDÉA a soumis, au nom du Comité infrastructure, une demande de fonds au Community Initiative Program du gouvernement de l’Alberta. Ce dernier a démontré son soutien en approuvant la demande et en octroyant une somme de 56 000 $ pour aider à financer une étude de faisabilité pour le projet d’infrastructure de Calgary.

Pour réaliser cette étude, le CDÉA travaillera de concert avec l’ACFA – Régionale de Calgary, les membres du Comité infrastructure, ainsi que les autres organismes francophones de la région. Les prochaines étapes incluront des consultations communautaires avec les organismes de la francophonie, des visites des centres communautaires pour bien comprendre les différents modèles d’opération et de financement et des soumissions de demandes de fonds additionnels pour financer et mener à bien l’étude de faisabilité.

 

« À Calgary, nous sommes chanceux d’avoir la Cité des Rocheuses. Le problème, c’est que nous ne pouvons pas tous opérer à partir de la Cité, comme c’est le cas à la Cité francophone d’Edmonton. La communauté francophone sera gagnante quand elle aura la majorité de ses services localisés sous un même toit, ou à proximité ».

Michel St-Arnaud, président du conseil d’administration du CDÉA

 

« Le financement obtenu par le CDÉA, pour le comité infrastructure, nous motive à unir nos forces pour faire avancer ce projet. Nous continuerons à le chapeauter pour que la communauté francophone puisse en bénéficier. Nous sommes confiants que nous obtiendrons les fonds nécessaires pour finaliser l’étude de faisabilité, grâce à laquelle le projet pourra passer à la prochaine étape, soit l’obtention d’un espace ou d’un édifice où tous les services offerts aux francophones seront regroupés et où tous les organismes pourront profiter, entre autres, des économies d’échelle. »

Nicole Buret, présidente du conseil d’administration de l’ACFA – Régionale de Calgary

 

À propos du CDÉA

Organisme provincial à but non lucratif fondé il y a 18 ans, le CDÉA a pour mandat d’accroître l’apport économique et la prospérité des francophones dans les secteurs suivants : développement économique communautaire, économie verte, entrepreneuriat, immigration économique et tourisme.

 

À propos de l’ACFA Calgary

L’ACFA Régionale de Calgary est l’organisme porte-parole de la communauté francophone de Calgary et sa région. Son rôle est de faire valoir les intérêts de cette dernière et d’assurer son développement global.

-30-

Sources :
Joelle Savard,
Spécialiste communications et marketing, Conseil de développement économique de l’Alberta (CDÉA)
(403) 802-0880 poste 120
joelle.savard@lecdea.ca

 

Esdras Ngenzi,

Directeur général, ACFA Calgary

(403) 532-8576 poste 225

direction.calgary@acfa.ab.ca