Marcelle Fressineau : une passion contagieuse pour le tourisme d’aventure

Originaire de la Suisse et établie au Canada depuis 1996, Marcelle Fressineau s’est prêtée au jeu de répondre aux questions du RDÉE Canada sur son statut de femme entrepreneure. La dirigeante d’Alayuk, une entreprise de tourisme d’aventure établie à Whitehorse, au Yukon, a  reçu en 2013 le prix d’excellence « Creative Travel Media Implementation  » de l’association de l’industrie touristique du Yukon.

Portrait d’une entrepreneure passionnée.

 

Quel a été votre parcours universitaire et professionnel ?

J’ai fait une formation collégiale en télécommunication. J’ai travaillé à l’aéroport de Genève dans le cadre du contrôle aérien. J’ai aussi travaillé pour le Comité international de la croix rouge et du croissant rouge (CICR) et pour certaines banques.

 

Quelle(s) entreprise(s) dirigez-vous ? Que signifie le nom de votre entreprise ?

Alayuk signifie Alaska-Yukon. C’est une entreprise de Tourisme d’aventure.

 

En quoi consiste votre entreprise et quand a-t-elle démarré ?

J’ai démarré ma première entreprise en 1996 au Québec. Je l’ai ensuite vendue en 2007 pour m’établir au Yukon. Le but de mon entreprise est de favoriser des prestations d’aventure aux clients. Faire du traîneau à chien en hiver et du canöé et de la marche en été.

Alayuk traineau

 

Combien d’employés gérez-vous ?

Présentement, j’emploie entre 1 et 2 guides. Cela dépend de la saison et de la demande.

 

Quelles sont vos activités quotidiennes ?

Je fais 2h de bureau en m’occupant de la comptabilité, de la logistique, du contrôle de sécurité et des clients. Pour le reste de la journée, je m’occupe des chiens. Cela consiste à les nourrir, les nettoyer et les entraîner.

 

Quel est le taux de clients francophones ?

Nous enregistrons 20% de clients francophones.

 

En quoi être une femme entrepreneure est-il différent d’être un homme ?

Tout d’abord, les femmes ont d’autres tâches qui sont d’ordre familial. En plus, il faut noter que plusieurs femmes manquent de confiance en elles. Généralement, nous ne réalisons pas que nous avons les mêmes possibilités que les hommes, sinon, d’ailleurs, plus! Le fait de penser que nous ne sommes pas capables nuit beaucoup à la volonté des femmes de se lancer dans les affaires.

Desadesh LakeQuel(s) atout(s) les femmes ont-elles dans le milieu des affaires ?

Les femmes ont, en général, un esprit créatif plus fort que les hommes. Elles peuvent aussi utiliser leur instinct, leur feeling ou leur flair…. Elles ont aussi pris l’habitude de travailler plus. C’est un gros atout car créer une entreprise et la faire survivre demande beaucoup d’énergie et de travail.

 

Qu’est-ce qui fait un bon entrepreneur ?

Je crois que pour être un bon entrepreneur, il faut travailler fort, être capable de prévoir ce qui arrive, savoir former une bonne équipe autour de soi, avoir une vue globale de la situation, aimer les défis et être patient.

Alayuk montagnes

 

Qui a été votre modèle d’inspiration ?

Mon modèle d’inspiration a été l’Association Aventure écotourisme Québec, une association qui réunit les entreprises de tourisme d’aventure du Québec.

 

Qui est la personne ou l’organisme qui vous a aidée le plus ?

Mon conjoint et l’Association Aventure écotourisme Québec.

 

Alayuk chiens

De quelle erreur avez-vous retenu le plus d’enseignement ?

Avec mon expérience au fil des années, j’ai retenu qu’il faut bâtir son entreprise à l’échelle de sa capacité de gestion. Commencer avec une très grande entreprise pourrait nuire, surtout si l’on n’a pas les capacités de bien s’y prendre pour gérer. Cette méconnaissance de ses propres limites peut entraîner une diminution de la qualité du service ou des produits sur tous les plans et donc, peut conduire à l’effondrement de l’entreprise.

Alayuk Adventures

 

 

 

Quel est le meilleur conseil que vous ayez reçu ?

Mieux vaut faire de la qualité que de la quantité.

 

Quel conseil donneriez-vous à un jeune qui désire entreprendre ?

Je dirais aux jeunes qui désirent se lancer dans les affaires que tout est possible, mais que rien n’est facile. Pour réussir toute entreprise, il faut y mettre de l’énergie, c’est-à-dire travailler très fort, y consacrer énormément de son temps et avoir de la patience.

 

Alayuk Adventures

Qu’est-ce qui a changé depuis que vous vous êtes lancée en affaires ?

Je remarque qu’il y a beaucoup plus d’entreprises dans le secteur du tourisme d’aventure maintenant. La compétitivité s’est intensifiée, d’où l’importance de rester compétitif.

 

Dans 10 ans, où en sera votre entreprise ?

J’espère pouvoir léguer l’entreprise à une personne qui saura la gérer de façon efficace à ma retraite.

 

Pour en savoir plus, visitez le site internet de l’entreprise ou visitez leur page Facebook.