La jeunesse prend la parole : la genèse de toute une initiative

Dans l’optique de diversifier son financement, la Fédération de la jeunesse canadienne-française (FJCF) cherche toujours des moyens novateurs d’augmenter ses revenus autonomes tout en répondant à des problématiques réelles que vivent les jeunes. C’est ainsi qu’est née l’initiative Ensemble pour le développement social des communautés francophones et acadiennes du Canada, qui contribue directement au bien-être des francophones et acadiens du pays.

Quatre organismes sont réunis dans cette initiative : la Fédération des aînées et aînés francophones du Canada (FAAFC), l’Alliance des femmes de la francophonie canadienne (AFFC), la Commission nationale des parents francophones (CNPF) et la Fédération de la jeunesse canadienne-française  (FJCF). Ils sont appuyés par la Fédération des communautés francophones et acadiennes du Canada (FCFA).

Pour sa part donc, la FJCF propose un projet qui se décline sur trois volets d’activités, tous ayant comme objectif d’appuyer la transition des jeunes sur le marché du travail en leur donnant les ressources et les occasions d’accroitre leur leadership au sein de leur communauté.

Photo Groupe FJCF Entre-prise de paroleLe premier volet vise le développement d’une plateforme web sur l’employabilité et l’entrepreneuriat. Les jeunes y trouveront des ressources et des outils en français pouvant éclairer le chemin qu’ils désirent prendre entre leurs études et le marché du travail.

Le 2e volet porte sur la création d’une application mobile de consultation des jeunes. Les nouvelles technologies que les jeunes maîtrisent si bien permettront de sonder les jeunes sur des questions de fonds qui affectent notre société, et de pousser plus loin la notion du PAR et POUR les jeunes. Cette plateforme deviendra l’outil principal pour le développement d’un service de consultation éventuel de la FJCF ; ainsi que pour le maintien du contact avec d’anciens jeunes du réseau. Grâce la technologie, la FJCF tracera efficacement l’engagement des jeunes sur du plus long terme.

Le 3e volet est divisé en trois phases.

Dans un premier temps, la FJCF mènera des consultations et des mini-forum avec des jeunes de la francophonie canadienne pour adresser certains enjeux de notre société ; elle envisage de collaborer avec des organismes comme le RDÉE Canada ou l’ACELF.

Dans un deuxième temps, la FJCF lancera un Défi entrepreneurial pancanadien où les jeunes de partout autour du pays pourront soumettre leurs idées d’entreprise pour courir la chance de gagner de la notoriété, des bourses, des ressources, ainsi que d’interagir avec d’autres entrepreneurs en herbe.

Enfin, en partenariat avec le Living lab en innovation ouverte (LLIO) et le Cégep de Rivière-du-Loup, la FJCF réunira les lauréats du Défi entrepreneurial pancanadien afin qu’ils participent à un incubateur pour jeunes entrepreneurs durant tout un été (2018).

Dans chacun des 3 volets, la FJCF est désireuse de développer des partenariats avec des organismes ou institutions qui cherchent davantage à consulter les jeunes. Kyla Heyming, Coordonnatrice des projets d’innovation sociale, en a déjà identifié plusieurs. Elle a débuté son poste fin novembre 2016 pour représenter le réseau jeunesse durant la phase de développement des initiatives qui devrait durer jusqu’au 30 novembre 2018.

 

Entre-Prise de parole : un exemple de mini-forum (1ère phase du 3e volet)

La FJCF a tenu son premier mini-forum de consultations, nommé Entre-Prise de parole les 25 et 26 septembre 2017.

Douze jeunes âgés entre 19 et 25 ans de partout au pays se sont réunis dans la capitale nationale pour vivre une journée de formations, d’ateliers et d’échanges avec des experts en entrepreneuriat, et d’autres jeunes engagés.

Ils ont ensuite pris part au colloque national en développement économique du Réseau de développement économique et d’employabilité (RDÉE Canada).

Chaque membre de la délégation jeunesse a alors été invité à partager son histoire et à exprimer comment il se sent concerné par les enjeux d’employabilité et d’entrepreneuriat.

Entre-Prise de parole a été un succès qui a permis aux jeunes de tisser de nouveaux liens tout en approfondissant quelques connaissances essentielles du monde du travail.

Unis dans la mission de former la relève, la FJCF et le RDÉE Canada sont encouragés à répéter ce genre d’événement dans les années à venir.