Témoignage de Mehdi Selwi, un Algérien tombé sous le charme du Canada, avec l’assistance du

Conseil de développement économique du Manitoba (CDEM).

 

L’aventure a commencé en 2015. Bien sûr, il y a eu un temps de réflexion par ce que l‘immigration c’est quand même un sujet assez important. IL faut du temps pour se préparer et tout. Nous avons sauté le pas. Il y a eu un délai de traitement qui nous a permis aussi de régler un peu nos affaires. J’étais propriétaire d’une entreprise et en même temps actionnaire dans un atelier.

Ma visite exploratoir20170419_172146Mehdi Saharoui_Basketballe s’est très bien passée. C’était en hiver. On a eu le plaisir de découvrir… ce dont on avait peur.

Nous sommes venus ici car nous avons un peu l’esprit d’aventure, mais aussi car nous voulons relever de nouveaux défis. Peut-être aussi l’envie d’avancer, avec autres perspectives ici. Winnipeg et le Manitoba, c’est un peu le Canada mais à petite échelle. Donc tout va vite ici, tout est structuré. Finalement il y a une forte communauté francophone qui travaille pour le développement de la communauté et de la province.

 

Lorsque je suis venu, j’avais pas mal de projets à proposer. Je pensais même que c’est un peu trop. Cependant, la réponse de l’équipe de la CDEM a été toute simple ; « Il n’y a jamais assez de projets, il ne faut pas hésiter ». Il faut proposer, avancer. Nous, on est là pour t’accompagner. C’est le cas. J’estime à mon humble avis que c’est le point de départ pour tout entrepreneur francophone qui vient ici en visite exploratoire ou qui vient s’installer ou encore qui est déjà là et compte faire des choses au Canada.

Le CDEM a beaucoup pesé lors de notre visite exploratoire parce que j’ai senti aussi vraiment l’importance de s’appuyer sur un organisme dont l’objectif est d’aider à l’intégration socioéconomique des immigrants francophones et bilingues. Les gens qui travaillent au CDEM sont expérimentés. Les services offerts correspondent parfaitement aux attentes d’un futur entrepreneur.

La visite exploratoire nous a beaucoup aidé. Avec Internet, la vidéo en ligne, on a un peu une idée de l’environnement dans lequel on va s’installer. Je pense que c’est qu’une fois qu’on est sur place qu’on arrive à se faire notre propre opinion. À mon avis, la meilleure façon de se faire sa propre idée, c’est de venir, de rester un moment. D’ailleurs, en général, la visite exploratoire dure 8 à 12 jours. Lors de cette visite, on a aussi eu le plaisir de faire un peu de tourisme aussi. C’est la province des parcs. Il y a beaucoup de choses à découvrir.

Pour ce qui est de ma profession, je suis resté quasiment dans le même domaine. C’est-à-dire la communication et la fabrication dans le cadre de la publicité et ce genre de choses. J’avais lu beaucoup de choses concernant le travail. Disant qu’il était très difficile de trouver un travail dans son domaine les 6 premiers mois, peut-être un an. L’option qu’on aurait est de faire des jobs de survie. J’ai fait les différents organismes…Manitoba Start pour les nouveaux immigrants : deux formations pour l’emploi et l’intégration. Je suis parti plusieurs fois aussi au CDEM pour des conseils en tant que futur entrepreneur (je ne suis pas encore entrepreneur). J’ai eu le plaisir de trouver une job au bout d’un mois et demi. Et jusqu’ici, tout se passe très bien. Aujourd’hui j’ai plus de responsabilités. Nous allons peut-être recruter des gens bientôt. Notre entreprise est en plein développement. Je suis très satisfait. J’apprends tous les jours. C’est un autre environnement, un environnement anglophone dans lequel je travaille.