VEILLE SUR LE TOURISME dans les CLOSM

Le Réseau de développement économique et d’employabilité (RDÉE Canada), la Corporation d’employabilité et de développement économique communautaire (CEDEC) et l’université du Québec à Montréal par l’entremise de la Chaire de tourisme Transat de l’ESG UQAM, ont uni leurs efforts, dans le but de créer un consortium de travail et ainsi, d’instaurer un service de veille permettant d’obtenir et de partager des informations à valeur ajoutée sur le tourisme lié aux communautés de langue officielle en situation minoritaire (CLOSM).

Ce partenariat tripartite, fruit d’une collaboration déjà existante, offre aux CLOSM un soutien essentiel à leur développement économique par la voie de l’industrie touristique.

Capture-d’écran-2015-10-07-à-10.31.52-1024x154

Édition 6 | octobre 2016

Table des matières

Développement de produits

Marketing

Partenariats

Financement


DÉVELOPPEMENT DE PRODUITS

Les chemins d’eau : première route touristique de l’Outaouais

Cette route de 273 kilomètres verra le jour en 2017 dans le cadre du 150e anniversaire de la Confédération. Elle sillonnera l’Outaouais d’est en ouest mettant en valeur près de 80 attraits culturels et naturels structurés autour de la rivière des Outaouais et de ses trois principaux affluents : la Gatineau, la Lièvre et la Petite-Nation. Différents aménagements sont prévus tout le long du tracé pour améliorer l’expérience des visiteurs : panneaux de signalisation, bornes d’information physiques ou électroniques sous forme de textes, de cartes, de photographies, ainsi que des panneaux explicatifs en lien avec la thématique de l’eau.

Les bailleurs de fonds de ce projet de 700 688 $ sont Tourisme Outaouais, le ministère du Tourisme du Québec, le ministère de la Culture et des Communications, (l’ancienne) Conférence régionale des élus de l’Outaouais, la Ville de Gatineau et les trois MRC traversées par la route touristique.

Source

 

Le Musée à ciel ouvert, acteur de développement économique et vecteur de positionnement stratégique

Inauguré le 25 août dernier, le musée à ciel ouvert, Artria – le parcours des œuvres en nature, est le fruit d’une initiative régionale concertée qui a permis la réalisation de huit salles à ciel ouvert où sont regroupées plusieurs sculptures monumentales qui viennent bonifier l’offre touristique régionale de la Haute-Yamaska. Ce concept novateur s’inspire de l’architecture d’un musée intérieur en identifiant des endroits stratégiques forts d’une valeur panoramique distinctive pour aménager les salles permanentes. Toutes ces sections du Musée à ciel ouvert sont agrémentées de riches aménagements paysagers, d’ameublement artistique et d’espaces déambulatoires.

Ce nouveau produit culturel et touristique a été réalisé grâce à un investissement total estimé à plus de 470 000 $, dont près de 42 % proviennent de la MRC de La Haute-Yamaska. D’importantes contributions financières du gouvernement du Québec et d’autres organisations ont permis l’essor du projet.

Source

veilletourisme6_artria_musee_ciel_ouvert






 

 

La Champagne préserve sa mémoire

Depuis 2005, la communauté de communes de la Grande Vallée de la Marne (17 communes, 15 000 habitants) finance le poste d’un collecteur de mémoire détaché auprès de la Villa Bissinger/Institut international des Vins de Champagne (structure associative dédiée à la connaissance des vins de Champagne et à la recherche en sciences humaines et sociales autour de la filière vitivinicole). La socio-ethnographe de formation enregistre et retranscrit les témoignages d’acteurs de la filière sur l’ensemble du bassin de l’appellation Champagne (4 départements). Ces archives orales, constituées de souvenirs et d’informations sur les patrimoines, la vie quotidienne et les savoir-faire, sont conservées dans le fonds documentaire de la Villa Bissinger puis valorisées et mises à disposition du public (expositions, articles, montages sonores, vidéos, conférences, consultation, etc.).

Les thèmes traités au cours de ces entretiens et de ces récits de vie sont variés et souvent suggérés par des acteurs locaux (syndicat de vignerons, musée, communes, etc.).

Source

veilletourisme6_la_champagne

Un festin champêtre, pourquoi pas?

veilletourisme6_festin_champetreParticiper au festin champêtre Feast in the Field, c’est avoir la chance de goûter à des mets, des vins, des bières et des spiritueux raffinés dans une ambiance musicale exquise pour une fête du bon goût qui, l’espace d’un après-midi, transforme l’agréable parc urbain de la place des Officiers en lieu de gastronomie en plein air au cœur du centre-ville de Fredericton.

Plus de 25 des meilleurs chefs, vignerons, brasseurs de bières artisanales et producteurs de la région de Fredericton se mènent une lutte amicale pour gagner des prix et l’estime des dégustateurs qui participent à ce grand festin annuel, l’un des événements gastronomiques par excellence de la capitale.

Source

 

Un mini village créé de toutes pièces

veilletourisme6_mini_villageLe Tionesta Market Village en Pennsylvanie a vu le jour sur un terrain vacant depuis dix ans dans une petite localité rurale. L’idée combine deux tendances, l’éphémère (pop-up) et les micro-maisons, pour créer un mini village d’affaires. Le but initial était de générer de l’achalandage dans le centre-ville afin de stimuler les ventes des entreprises existantes et d’encourager de nouvelles entreprises à s’y installer. Le marché est devenu tellement populaire que le café et la galerie d’art ont prolongé leurs heures d’ouverture et un immeuble vacant est en cours de rénovation. Le nouveau centre-ville est dynamique et attrayant et il attire une nouvelle clientèle touristique.

Source (En anglais seulement)


 

MARKETING

Pokemon Go et son potentiel pour l’industrie touristique

veilletourisme6_pokemon_goL’application de réalité augmentée Pokemon Go mise en ligne le 6 juillet 2016 comptait plus de 26 millions d’utilisateurs actifs aux États-Unis dix jours plus tard! Disponible dans une trentaine de pays, dont le Canada, cette application ludique nécessite un déplacement vers des endroits spécifiques et intègre des notions d’interaction entre le virtuel et le réel, ce qui la distingue et la rend si attractive. Le but : capturer ces petits personnages créés par Nintendo à la fin des années 1990, les Pokemon.

Des destinations, attraits et des services touristiques profitent déjà de cette manne d’adeptes en mettant de l’avant les endroits populaires pour y rencontrer des créatures rares. Parmi les premiers à embarquer dans l’aventure, notons :

Source

 

Comment créer et gérer des concours Instagram ainsi que mesurer leur succès

  1. Définir les objectifs permettra de mesurer l’efficacité du concours. Celui-ci peut servir à :
  • développer la notoriété de la marque;
  • augmenter les ventes;
  • accroître le trafic sur le site Web.
  1. Choisir le type de concours :
  • J’aime. Ce genre de concours est simple : pour avoir une chance de gagner un prix, les utilisateurs doivent aimer une photo Instagram publiée par votre marque;
  • Il s’agit de demander aux internautes de commenter une photo que vous avez publiée;
  • Demander de republier une de vos photos sur leur propre flux;
  • Contenu généré par les utilisateurs. Ce type de concours est très populaire. L’entreprise demande aux internautes de publier une photo sur leur compte personnel en utilisant le mot clic du concours ou en identifiant la marque. Il peut s’agir d’un partage de souvenirs en lien avec la marque, de décrire pourquoi ils mériteraient de gagner le concours ou encore d’une chasse aux trésors;
  1. Choisir le prix avec soin. Il doit avoir un sens pour votre entreprise, être lié à votre organisation tout en étant susceptible d’enthousiasmer les internautes;
  2. Fixer les règlements;
  3. Choisir minutieusement le mot clic qui sera utilisé. Ce dernier doit susciter l’enthousiasme, être clair et efficace, mais aussi facile à retenir et à partager. Consultez Le guide complet des mots clic pour votre entreprise (en anglais);
  4. Planifier la promotion du concours: accroche, canaux, influenceurs, calendrier, etc.;
  5. Gérer le concours en y ajoutant un flux de contenu;
  6. Mesurer l’efficacité du concours en déterminant quels indicateurs sont les plus importants et à quelle fréquence il faudra les analyser (nombre de participants et de commentaires, niveau d’engagement, nombre d’abonnés, trafic sur le site Web ou la page d’accueil, achats ou essais de produits, etc.)

Source


PARTENARIATS

Des musées s’associent pour innover!

veilletourisme6_reseau_musealLe Musée de la Mer, le Centre d’interprétation du phoque (CIP) et les deux musées anglophones du complexe historique de CAMI (Council for Anglophone Magdalen Islanders) s’associent autour d’une démarche innovante de création de produits touristiques muséaux afin d’enrichir l’expérience muséale aux Îles-de-la-Madeleine.

Le Réseau muséal des Îles de la Madeleine se lance dans une démarche de cocréation avec l’accompagnement du Living Lab de l’innovation ouverte de Rivière-du-Loup (LLio). Elle permettra d’explorer, de concevoir et d’expérimenter un prototype de circuit d’interprétation et de référencement rassemblant l’ensemble des institutions membres du Réseau. Le projet bénéficie d’une aide financière du ministère de l’Économie, Science et Innovation (MESI) via le programme d’appui au développement des secteurs stratégiques et des créneaux d’excellence ACCORD ainsi que de l’Agglomération des Îles-de-la-Madeleine via le Fonds de Développement des Territoires (FDT)

Source

 


 

FINANCEMENT

Les infrastructures de tourisme accessibles au Fonds des petites collectivités

Depuis juillet 2016, les Infrastructures de tourisme font partie des nouvelles catégories désormais admissibles au Fonds des petites collectivités. Les municipalités de moins de 100 000 habitants souhaitant réaliser un projet visant à mettre en valeur un secteur possédant un fort potentiel touristique peuvent dorénavant soumettre leur idée pour obtenir une aide financière via ce volet du programme.

Les infrastructures touristiques admissibles et gérées par le ministère du Tourisme sont :

  • les zoos et les aquariums;
  • les centres d’accueil et les bureaux de tourisme;
  • les centres d’interprétation;
  • les promenades panoramiques;
  • les ports de plaisance et les gares maritimes pour navires de croisière.

La date limite pour l’approbation des projets est le 31 mars 2018.

D’autres projets touristiques peuvent être admissibles, mais sont sous la responsabilité d’un autre ministère. Pour plus de détails, consultez le Guide sur le Programme Nouveau Fonds Chantiers Canada-Québec – Volet Fonds des petites collectivités (FPC).

Source


 

Ce projet est financé par le gouvernement du Canada par le biais de Logo Industrie Can

Consultez les éditions précédentes: